Partie des adorations

Leçon 7 : Les temps des prières

 

Allah ta^ala dit :

إِنَّ الصَّلاَةَ كَانَتْ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ كِتَابًا مَّوْقُوتًا

(‘innassalata kanat ^ala l-mou’minina kitaban mawqouta)

ce qui signifie : «Certes la prière a été prescrite pour les croyants dans des temps déterminés» [sourat An-Niça’/103].

La prière est la meilleure des œuvres après la croyance en Allah et Son Messager. Allah a rendu obligatoire cinq prières par jour et nuit pour tout musulman pubère et sain d’esprit. Le musulman pubère et sain d’esprit doit donc les observer et apprendre comment le temps de chacune d’entre elles commence et finit. Les cinq prières et leurs temps respectifs sont :

La prière du dhouhr : –qui est de quatre rak^ah– son temps commence lorsque le soleil s’écarte du milieu du ciel (le zénith) en direction du couchant et finit lorsque l’ombre d’une chose quelconque a atteint une longueur égale à celle de la chose elle-même en plus de la longueur de l’ombre au zénith. On entend par «chose quelconque» un bâton par exemple planté bien droit sur un sol plat. L’ombre au zénith, c’est l’ombre de cette chose lorsque le soleil se trouve au milieu du ciel. Si on se tient debout au soleil quand le soleil est au milieu du ciel, on mesure son ombre : c’est l’ombre au zénith; lorsque le soleil décline vers l’ouest, on remarque que son ombre s’est allongée et a tourné vers le levant, signe que le temps du dhouhr a commencé.

La prière du ^asr : –qui est de quatre rak^ah– son temps commence à la fin du temps du dhouhr et dure jusqu’au coucher du soleil. Donc, lorsque l’ombre d’une chose quelconque a atteint une longueur égale à celle de la chose elle-même en plus de la longueur de l’ombre du zénith, le temps du ^asr commence et celui du dhouhr finit.

La prière du maghrib : –qui est de trois rak^ah– son temps commence après le coucher du soleil –c’est-à-dire après la disparition de la totalité du disque solaire– et il finit à la disparition de la lueur rouge. La lueur rouge, c’est la rougeur apparaissant du côté du couchant lorsque le soleil s’est couché.

La prière du ^icha’ : –qui est de quatre rak^ah– son temps commence à la disparition de la lueur rouge et finit à l’apparition de l’aube.

La prière du soubh : –qui est de deux rak^ah– son temps commence à l’apparition de l’aube véritable (al-fajrou ssadiq) qui est une lueur blanche transversale à l’horizon Est, et il finit dès le début du lever du soleil.

Il est un devoir d’accomplir ces obligation dans leurs temps respectifs pour tout musulman, pubère, sain d’esprit et pur[e]. «Pure» concerne la femme qui est pure des règles et de lochies. Il n’est donc pas permis d’anticiper ces prières ou de les reculer par rapports à leurs temps sans excuse valable selon la Loi de l’Islam, comme la maladie très éprouvante ou le voyage, selon les conditions du voyage telles qu’elles sont définies dans la Loi.

Show More

Related Articles

Back to top button